IMG_20170823_141740

[Jg 9, 6-15; Ps 20 (21), 2-3, 4-5, 6-7; Mt 20, 1-16]

Nous nous limitons dans notre église à des religiosités (catéchisme, communion, confession pascale, fête pascale, confirmation, etc.), et nous occultons l’essentiel des recommandations du Christ. Pourtant Jésus nous envoie en missions, et les sacrements constituent des armes de la mission que Jésus nous a donnée. Nous sommes devenus des consommateurs éternels du corps du Christ, et nous ne faisons plus rien d’autres. A travers les textes du jour, le Seigneur  nous apprend que chacun de nous est appelé et envoyé pour une mission particulière que personne d’autre ne fera à notre place. Ce que fait la vigne, le figuier ne pourra pas le faire, de même que l’olivier et les ronces (Cf Jg9, 8-15). Le dernier verset 15 n’est que l’annonce de l’enfer, du feu qui brulera tous ceux qui ne se seront pas abrités sous l’ombre de Jésus-Christ, le Roi de l’univers. L’unicité des fruits de ces arbres nous montre que chacun de nous est un arbre et nous ne devons pas lorgner du côté des autres. Nous devons juste nous occuper de ce que nous avons à faire. Chacun dans l’église à son rôle à jouer et cela débute au moment où il a rencontré Christ et l’a accepté dans sa vie comme étant l’unique sauveur. Autrement, ce rôle prend vie à partir du moment où chacun a dit OUI à Jésus Christ dans sa vie. Notons que la récompense sera pareille à celle des autres comme nous le prouve l’évangile du jour (Cf Mt 20,1-16). Dans ce passage, le Royaume est Cieux a été comparé au maitre d’un domaine. Ce maitre, sorti presqu’à toutes les heures, envoie toutes les personnes oisives qu’il rencontre à sa vigne pour y travailler. Nous avons un Dieu juste et bon, il nous considère tous égaux devant Lui et sait mesurer les efforts de chacun. Pour d’autres, ce sera des petits efforts continuels sur une longue durée ; et pour d’autres des efforts colossaux en un temps records. Voilà pourquoi tous les ouvriers seront payés du même salaire. Dans toutes les évangiles, nous remarquons  ce mot ‘’Allez’’; l’envoie en mission. Cela voudra signifier qu’on n’est pas chrétien selon Jésus-Christ, juste pour aller à la messe, juste pour se faire baptiser, communier, confirmer etc. ; pas juste pour se confesser, faire des prières ou des neuvaines, utiliser des sels et eaux bénites. On est chrétien pour accomplir une mission. Tous ces sacrements et le reste, sont justes des moyens pour réussir la mission. Aucun de ceux que nous appelons Saints aujourd’hui dans l’église, ne s’est limité aux sacrements, qu’il soit religieux (Saint Curé d’Ars, Padre Pio, saint Antoine de Padoue, etc.) ou laïc (Saint Louis roi de France, Sainte Elisabeth de Hongrie, etc.). Ils sont allés tous accomplir chacun ce que le Seigneur voulait qu’il fasse dans l’œuvre d’évangélisation en tant que vigne, figuier, olivier, ronce etc.: Chacun dans sa saveur et dans son rôle. Nous les chrétiens catholiques, comme les évangéliques ne voulons pas aller en évangélisation. Ils ne se contentent pas de suivre le culte, à l’instar de leurs pasteurs, ils parcourent des  quartiers, de maison en maison, pour annoncer la bonne nouvelle. Combien de nos prêtes voyons-nous parcourir les maisons et annoncer la bonne nouvelle du Christ? Nous les voyons juste célébrer des messes, faire des confessions, baptiser et c’est tout. Pourtant la parole de Dieu ne changera pas spécialement pour les catholiques. Le plus important c’est le salut de notre âme; il n’est pas question de penser que celui qui a beaucoup souffert dans sa vie terrestre, pourra enfin se reposer une fois mort: c'est un mensonge. Nous avons un Dieu juste et bon, il ne peut pas se mentir. Après avoir envoyé les onze disciples en mission, l’évangéliste Luc nous apprend que Jésus a également envoyé en mission soixante-douze autres disciples (Cf Lc10,1-11). Cela veut dire que l’évangélisation n’est pas seulement réservée aux pasteurs, prêtres et responsables de l’église ; mais plutôt elle est une obligation pour tout chrétien. C’est la condition du salut éternel, et le Royaume des Cieux se mérite par l’accomplissement de la mission que le Christ nous a confié. Personne ne peut aller au ciel s’il n’accomplit sa mission car Jésus n’aurait pas retrouvé son trône près du Père s’il n’avait pas accompli ce pour quoi il a été envoyé sur la terre. Réveillons-nous donc chers frères et sœurs, car nous ne savons ni l’heure ni le jour.

VOICI LA VIDEO DE L'ENSEIGNEMENT

 

Continuez à nous suivre sur

Facebook :https://www.facebook.com/awadjidjecite

et
Twitter : https://twitter.com/awadjidjecite