hQ8_eVEn

[1 S 17, 32-33.37.40-51 ; Ps 143 (144), 1, 2, 9-10 ; Mc 3, 1-6]

  • Puissance du spirituel sur le charnel : La 1ère lecture nous montre la victoire de Dieu par la main de ses serviteurs ; ceux-là qui se laissent à lui. Il soutient son peuple et, c’est pour sa gloire que Dieu le fait. Lorsque nous sommes en quête de la gloire de Dieu, nous devons également nous préoccuper de comment faire pour que Dieu se glorifie à travers nous. David a permis au Seigneur de se glorifier à travers lui et éliminer la honte qui planait sur son peuple au sujet du philistin Goliath. Il faut noter que David n’a pas eu d’épée physique mais il avait l’épée du Ciel, l’épée à double tranchant qu’est la Parole de Dieu (Cf He4,12). L’Eternel des armées a agi sur les paroles de David pour assurer la victoire pour son peuple : David lui répondit : « Tu viens contre moi avec épée, lance et javelot, mais moi, je viens contre toi avec le nom du Seigneur des armées, le Dieu des troupes d’Israël que tu as défié. Aujourd’hui le Seigneur  va te livrer entre mes mains, je vais t’abattre, te trancher la tête, donner aujourd’hui même les cadavres de l’armée philistine aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre. Toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël, et tous ces gens rassemblés sauront que le Seigneur ne donne la victoire ni par l’épée ni par la lance, mais que le Seigneur est maître du combat, et qu’il vous livre entre nos mains » (Cf 1S17,45-47). Confiant et sûr de la Parole de Dieu, parce qu’il avait déjà fait l’expérience avec le Seigneur, David insista : «Le Seigneur, qui m’a délivré des griffes du lion et de l’ours, me délivrera des mains de ce Philistin. ». Ce témoignage qu’avait fait David rassura Saül. David n’a pas échoué car il était parti dans cette foi, dans cette assurance ; et mieux, souvenons-nous que le Seigneur avait déjà envoyé Samuel pour donner l’onction à David. La Bible nous déclare que depuis que le jeune David a reçu l’onction, l’Esprit Saint a pris possession de Lui. Goliath lui, étant charnel, voyait le petit David alors que ce dernier était déjà oint et la main du Seigneur était sur lui. Le Seigneur a manifesté sa victoire à travers la personne de David qui n’était plus un profane : C’est la théophanie de Dieu car ce n’était plus David qui opérait. C’est ce que Dieu veut faire de tout un chacun de nous. Mais, nous ne nous laissons pas conduire par le Seigneur. Comment glorifions-nous le Seigneur dans notre vie ? dans nos mensonges ? dans nos infidélités ? dans nos diffamations ? Si nous voulons que le Seigneur se glorifie dans notre vie, nous devons comme David, être obéissants et humbles. Car David savait très bien qu’il avait déjà l’onction mais pourtant dans l’humilité, il s’est soumis à l’autorité de Saül, et il est parti le servir reconnaissant être serviteur de Saül qui n’avait plus l’onction. La Parole de Dieu révèle : Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui et ne laissa sans effet aucune de ses paroles (1S3,19). Lorsque nous sommes avec Dieu, sa Parole doit porter de fruits dans notre vie parce que c’est par elle que Dieu opère.

 

  • Puissance de la Parole de Dieu : C’est exactement ce que nous voyons dans l’évangile, le Seigneur n’a pas utilisé des feuilles, ni des pommades pour guérir ; il a utilisé la Parole pour guérir. La bible nous déclare : … Et ni herbe ni pommade ne vint les soulager, mais ta Parole, Seigneur, elle qui guérit tout (Sg16, 12). L’amour de Dieu ne connait ni herbes, ni feuilles, ni pommade car sa Parole seul suffit. Le Seigneur nous demande à nous, qui sommes déjà allé vers ses pratiques au lieu de faire confiance à sa Parole de nous repentir et de revenir à sa Parole qui guérit toutes maladies. Dans l’évangile, Jésus à ordonner au malade « Étends la main ; Il l’étendit, et sa main redevint normale».  Le Seigneur à travers sa Parole et il faudrait que nous nous abandonnons à lui, que nous croyons en Lui et en la force de cette Parole pour être guéris, et glorifier Dieu dans notre vie. Dieu n’a donné autre chose à ce monde que sa parole et son Esprit. Et la Parole se nomme : l’Agneau de Dieu, Jésus-Christ de Nazareth, le Lion de la tribu de Juda, le Fils Unique de Dieu le Père. C’est lui seul qui donne la vie éternelle ; et bien avant cela, il nous libère des maux de cette vie terrestre. Alors nous pouvons nous demander : Quelle place donnons-nous à la Parole de Dieu dans notre vie ? Pouvons-nous parler et être aussitôt exhausser comme Jésus dans l’évangile de ce jour ? Si ce n’est pas le cas, nous devons nous remettre en question car Jésus nous le révèle: En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera lui aussi les œuvres que je fais ; il en fera même de plus grandes, parce que je vais au Père (Jn14, 12). Si cette Parole n’est pas d’actualité dans notre vie, alors nous devons savoir que notre foi au Christ est biaisée.

Nous avons une preuve de la puissance de la Parole de Dieu avec le prophète Elie: Le prophète Elie se leva comme un feu et sa parole brulait comme une torche (Si 48,1). Si nous voulons également que notre parole brûle comme un feu, alors éloignons-nous de tout ce que le Saint-Esprit n’aime pas afin qu’à travers nous, en proclamant le Parole de Dieu, l’Esprit Saint puisse témoigner que sa Parole brule tous les ennemis de Dieu et glorifie Dieu dans notre vie.

 

Remercions le Seigneur pour la Parole de vie qu’il nous a encore d’écouter en ce jour.

Continuez à nous suivre sur

Facebook :https://www.facebook.com/awadjidjecite

et
Twitter : https://twitter.com/awadjidjecite