20180302_182156

Mat 3:2 ; Jn 15,1-3 ;  Jb 15,4-6 ;  Sg 1,3-6 ; Jn 3,3-8 ; 2 Co 1 :3-8

Le samedi 03 mars 2018 était le dernier jour de nos trois jours de campagne d’évangélisation dans l’enceinte de l’Ecole Primaire Publique de OUEGA-AGUE SEDJE (Arrondissement de TOGBA), sous le parrainage du Père Curé Eudes HOUNGNONVI sur le thème ‘’Convertissez-vous car le Royaume de Dieu est tout proche ‘’ (Mat 3, 2). L’ orateur du jour, le Frère Pierre et Paul Marie TAKO Franciscain Chevalier au début de son enseignement, a invité l’Esprit Saint à planer sur le peuple de Dieu comme jadis, il planait sur les eaux au commencement de la création. Il a pris autorité sur toutes  forces présentes mais contraires au Christ qui empêcheraient le peuple d’être attentif à la parole de Dieu puis ensemble avec le peuple ils proclamèrent la Parole de Dieu qui est dans la Bible.

 ‘’ Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée’’(Jean 15,1-3). Le Seigneur nous dit par là qu’il est la vraie vigne et que sa parole que nous entendons nous purifie déjà et que nous ne sommes plus la même personne que nous étions depuis trois jours. Quel genre de vie menons-nous donc qui prouve que nous sommes vraiment nés de nouveau depuis ces trois jours? Sommes-nous toujours dans nos mensonges ?dans nos cachoteries croyant que Dieu ne nous voit pas ? Même si c’était le cas, nous pouvons encore prendre la décision de changer dès ce soir.

La conversion en effet, est très simple car bien souvent quand nous entendons la parole de Dieu proclamée dans l’évangile et que cette parole nous demande de faire ci ou ça, nous murmurons aussitôt qu’il serait bien difficile de le faire. Ce que nous ignorons est que ces murmures annulent aussitôt la grâce  qui accompagne la parole proclamée et la force de pouvoir l’accomplir.

‘’Toi, tu détruis même la crainte de Dieu, Tu anéantis tout mouvement de piété devant Dieu. Ton iniquité dirige ta bouche, Et tu prends le langage des hommes rusés.Ce n'est pas moi, c'est ta bouche qui te condamne. Ce sont tes lèvres qui déposent contre toi’’(Job 15:4-6 ). Le Seigneur nous montre par la que ce n’est pas Lui qui nous condamne mais notre bouche à travers les paroles qui en sortent. Quand nous sortons de nos bouches le négatif, le négatif prend siège dans notre vie, de même quand nous sortons rien que le positif de notre bouche, de même le positif prend siège dans notre vie. Celui qui a le Saint Esprit ne peut plus se permettre d’émettre de sa bouche des paroles négatives, ni se lamenter sur sa vie car ce que L’Esprit aime, la Sagesse nous le révèle dans (Sg 1,3-6) ‘’ En effet, les pensées perverses séparent de Dieu, et sa puissance, quand on la met à l'épreuve, accuse les insensés. La sagesse n'entre pas dans une âme qui médite le mal, et n'habite pas dans un corps esclave du péché. L'Esprit-Saint, éducateur des hommes, fuit l'astuce; il s'éloigne des pensées dépourvues d'intelligence, et se retire quand approche l'iniquité. En effet, la Sagesse est un esprit qui aime les hommes, et il ne laisse pas impuni le blasphémateur pour ses discours, car Dieu est le témoin de ses reins, le véritable scrutateur de son cœur, et il entend ses paroles.’’. Celui qui a également l’Esprit Saint ne peut haïr son prochain même si ce dernier était son ennemi, l’Esprit Saint siège dans un cœur rempli d’amour et il nous amène également à aimer nos ennemis et à prier pour eux car leur méchanceté n’est rien d’autre que la manifestation du diable dans leur vie et non de leur propre vouloir. La Bible nous dit que celui qui insulte son frère fou, imbécile ou toute autre insulte du genre est passible de géhenne car ces choses ne viennent pas de l’Esprit Saint mais de la chair.

Nous qui avons l’Esprit de Dieu devrons marcher selon l’impulsion de l’Esprit et combattre avec le trésor de Dieu qu’il nous a donné et qui est sa Parole. C’est cette Parole qui brise les jougs du malin et fait trembler l’enfer entier.