20180518_183100

Prédication de la cinquième journée

Le Thème de la cinquième journée est : « Lorsque  viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. Car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir » (Jean 16,13), développé par laSœur Marie-Claire, Franciscaine Chevalier du Cœur Immaculé de Marie

Aujourd’hui, cher(e)s frères et sœurs, nous allons parler de celui-là, qui nous a rassemblés pour ce Cénacle depuis le Lundi 14 Mai 2018 : SAINT ESPRIT.

Au début de la création, C’était l’Esprit Saint qui planait sur les eaux ; rien n’était encore créé par Dieu (Cf Gn1,1-2). Cher(e)s frères et sœurs, L’Esprit Saint est la personne la plus merveilleuse, la plus ravissante, il a des sentiments, il sent et souffre tout comme Dieu le Père et Dieu le Fils ; donc il ressent également la souffrance. Il sent quand on l’aime. Comprenons donc que l’Esprit Saint n’est pas une chose, il est une personne entière. Faisons donc très attention pour ne pas l’offenser. Jésus, avant son départ vers le Père Céleste, nous  a parlé de l’Esprit Saint ; lisons : «Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements; moi, je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. C’est lui l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d’accueillir parce qu’il ne le voit pas et qu’il ne le connait pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je viens à vous. Le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. (Jn 14, 15-18, 26). A travers ce passage, nous voyons que l’Esprit Saint est notre défenseur, notre avocat, notre consolateur, notre libérateur et intercesseur. Quel DON PRECIEUX ! Il est l’Ami Fidèle, et nous sommes comblés à chaque fois que nous l’invoquons, en tout temps et en toute chose. N’ayons pas peur de l’invoquer dans nos moindres activités. Puisque nous ne le voyons pas, nous négligeons l’Eprit Saint : c’est une erreur. Nous appelons Dieu le Père et Dieu le Fils mais on oublie complètement l’Esprit Saint, alors que c’est Lui la Puissance de Dieu. Pour mieux connaitre qui est l’Esprit Saint, lisons le livre de la Sagesse : Car il y a en elle un esprit intelligent, saint, unique, multiple, subtil, mobile, distinct, sans tâche, clair inaltérable, aimant le bien, diligent, indépendant, bienfaisant, ami de l’homme, ferme, assuré, tranquille, qui peut tout, surveille tout et pénètre tous les esprits, les intelligents, les purs, les plus subtils. Aussi la Sagesse est-elle plus mobile qu’aucun mouvement, à cause de sa pureté, elle passe et pénètre à travers tout. Elle est un effluve de la puissance de Dieu, une pure irradiation de la gloire du Tout-Puissant ; c’est pourquoi nulle souillure ne se glisse en elle. Elle est un reflet de la lumière éternelle, un miroir sans tache de l’activité de Dieu et une image de sa bonté. Comme elle est unique, elle peut tout ; demeurant en elle-même, elle renouvelle l’univers et, au long des âges, elle passe dans les âmes saintes pour former des amis de Dieu et des prophètes. Car seuls sont aimés de Dieu ceux qui partagent l’intimité de la Sagesse. Elle est plus radieuse que le soleil et surpasse toute constellation. Comparée à la lumière, sa supériorité éclate : la nuit succède à la lumière, mais le mal ne prévaut pas sur la Sagesse. (Sg 7,22-30). Ainsi donc, frères et sœurs, n’ayons pas peur de demander à Dieu notre père Céleste, le don de l’Esprit Saint car bien plus qu’un père terrestre, il sait nous gratifier de tout ce que nous lui demandons (Cf Lc 11,9). Il est donc certain que le Seigneur nous a déjà accordé l’Esprit Saint. Et si nous voulons recevoir l’Esprit Saint dans notre vie, nous devons être purs, il ne doit pas avoir de ressentiment dans notre cœur : le Saint Esprit aime la pureté, tout comme un enfant, il est très sensible. Et dès que nous commençons par péché (calomnie, mensonge et autres péchés que nous connaissons très bien), il nous quitte parce que c’est un Esprit de pureté. Alors prenons bien soin de Lui dans notre vie pour ne pas l’attrister. Car sans l’Esprit, nous mourrons spirituellement ; et nous ne distinguons plus dans ce cas le bien du mal. C’est Lui qui nous révèle ce qui plait à Jésus-Christ de Nazareth. Il est très précieux car il est le meilleur conseiller de l’homme. Il renouvelle tout ce qui est mort en nous, et fait de nous des êtres nouveaux. Cher(e)s frères et sœurs, être charismatique, avoir une relation intime avec l’Esprit Saint  n’a rien d’extraordinaire. Chacun de nous peut écouter l’Esprit Saint, il suffit de le lui demander. Il aime tellement parler à ses amis, il n’est jamais fatiguer de le faire. Que l’Esprit Saint nous donne la grâce de l’écouter. Et il l’a déjà fait, puisque la Parole de Dieu nous le confirme : Quant à vous, vous possédez une onction, reçue du Saint, et tous, vous savez. Je ne vous ai pas écrit que vous ne savez pas la vérité, mais que vous la savez, et que rien de ce qui est mensonge ne provient de la vérité. Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Voilà l’antichrist, celui qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père ; qui confesse le Fils a le Père, aussi. (1Jn 2,20-23). Et c’est également de l’Esprit Saint que Jésus parlait dans son entretien avec la Samaritaine : Jésus lui répondu : « Quiconque boit de cette eau-ci aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; au contraire, l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissant en vie éternelle. » La femme lui dit : «Seigneur, donne-moi de cette eau pour que je n’aie plus soif et que je n’ai plus à venir puiser ici.» (Jn 4,13-15). Ainsi, avec l’Esprit Saint, nous n’aurons plus jamais soif. Le dernier verset de ce passage, peut constituer pour nous une prière, que nous allons adresser régulièrement à Dieu.

Nous pouvons voir, dans le livre des Actes des apôtres, comment l’Esprit Saint agit: Pierre exposait encore ces événements quand l’Esprit Saint tomba sur tous ceux qui avaient écouté la Parole.Ce fut de la stupeur parmi les croyants circoncis qui avaient accompagné Pierre : ainsi, jusque sur les nations païennes, le don de l’Esprit Saint était maintenant répandu ! Ils entendaient ces gens, en effet, parler en langues et célébrer la grandeur de Dieu (Ac 10,44-46). Il suffit simplement d’écouter la Parole de Dieu pour inviter l’Esprit Saint et ses charismes dans nos vies. Et pour mieux connaitre les dons de l’Esprit Saint, lisons le 12ème chapitre du 1er livre des Corinthiens : Il y a diversité de dons de la grâce, mais c’est le même Esprit ; diversité de ministères, mais c’est le même Seigneur ; diversité de modes d’action, mais c’est le même Dieu qui, en tous, met tout en œuvre (1Cor12,4-6). Et le livre de galates nous renseigne beaucoup plus, sur les fruits de l’Esprit Saint : Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maitrise de soi, contre de telles chose, il n’y a pas de loi. Ceux qui sont au Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi sous l’impulsion de l’Esprit (Ga5, 22-25).

Donc cher(e)s frères et sœurs, c’est l’Esprit Saint, qui fait toutes choses, c’est lui qui guérit ses enfants. Et pour cela, Jésus nous rassure : Que votre cœur ne se trouble pas ; vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures: sinon vous aurais-je dit que j’allais vous préparer le lieu où vous serez ? Lorsque je serai allé vous le préparer, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, si bien que là où je suis, vous serez vous aussi. Quant au lieu où je vais, vous en savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment en connaitrions-nous le chemin? » Jésus lui dit : « Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n’est par moi (Jn 14,1-6). Puis la Parole de Dieu, poursuit : Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue, glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie et que, selon le pouvoir sur toute chair que tu lui as donné, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ (Jn 17, 1-3). Tous ces passages, nous démontrent que nous avons déjà reçu toutes les bénédictions de notre Père Céleste. 

Ainsi donc, la Parole de Dieu déclarée dans le livre de Joël (Jl 3,1-3), s’accomplit déjà dans notre vie……Amen

Bénissons le Seigneur pour le don de son Esprit en ce jour

Continuez à nous suivre sur

Facebook :https://www.facebook.com/awadjidjecite

et
Twitter : https://twitter.com/awadjidjecite