«Nu je suis sorti du ventre de ma mère, nu j’y retournerai» (Jb 1, 21). Il est dit : «Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas » (Lc 21, 33) ; que feras-tu de toute cette richesse que tu amasses en « privant de salaire tes ouvriers … en condamnant et en assassinant le juste… » (Jc 5, 4.6) ? Dès que tu mourras, ta richesse devenue orpheline sera attaquée par la rouille et cette rouille sera un témoignage contre toi, elle dévorera ta chair comme un feu. La solution est d’être riche en vue de Dieu ; donc travailler avec ta richesse pour l’avènement du Royaume de Dieu, la gloire de Dieu et l’accomplissement de la volonté de Dieu sur la terre comme au ciel ;

juin 18

« Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ! » (Lc 8, 8).