«Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises» (Ga 5, 24). Le chrétien qui végète dans l’adultère, la fornication ou quelque péché que ce soit, attendant la grâce de Dieu pour la libérer n’en est pas un. Il n’a pas compris que la vie chrétienne n’est pas un mode mais a des exigences; c’est un choix libre de rompre avec le péché pour que se manifeste la miséricorde de Dieu «Celui qui avoue ses péchés et les quitte obtiendra miséricorde » (Pr 28, 13b). Rompre avec le péché est une décision personnelle non négociable pour vivre en communion avec le Christ, «Si tu le veux, tu garderas les commandements; être fidèle dépend de ton bon plaisir. Il a mis devant toi le feu et l'eau, du côté que tu voudras tu peux étendre la main. Devant les hommes sont la vie et la mort; ce qu'il aura choisi lui sera donné » (Si 15, 15-17). Sachant que nul ne connait ni le jour ni l’heure, une décision s’impose pour chacun et tous ici et maintenant ; autrement demain serait trop tard.  https://www.facebook.com/awadjidjecite/?fref=ts

    

Octobre 17