«Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas» (Lc 13, 24). Avec la multitude qui est au culte chaque dimanche et qu’on ne distingue pas dans le monde au cours de la semaine, vous arrive-t-il de poser la question : «Serons-nous, tous, sauvés» les dimanches au culte ? On voit partout que la parole de Dieu est méprisée, combattue, tronquée, tournée en dérision et même au cœur de l’Eglise et cela n’émeut personne. Qu’est-ce qui se passe ? Chacun veut sauver sa tête, son amitié, ses intérêts, son poste, son titre… ; que l’on soit responsable ou laïc et la mort spirituelle fait son œuvre en toute sérénité. Jésus n’a-t-il pas raison : «Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Lc18, 8). Vous me répondrez avec le refrain qui est presque sur toutes les lèvres : « Moi, je crois ; la foi, c’est dans le cœur ». Avez-vous oubliez ceci : «Faut-il te démontrer, tête sans cervelle, que la foi sans les œuvres n’a aucun sens ? » (Jc 2, 20). Passer par la porte étroite, c’est faire violence sur soi pour quitter le péché et ne plus faire comme tout le monde, c’est fonder sa vie sur l’obéissance à la parole de Dieu. Jésus à été très clair : « Depuis la venue de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le Royaume des Cieux se prend par force et ce sont les plus décidés qui l’emportent » (Mt 11, 12). Que celui qui a des oreilles entendent…  

https://www.facebook.com/awadjidjecite/?fref=ts

Imitation septembre 11