ERIC[2 Co 4, 7-15; Ps 125 (126), 1-2ab, 2cd-3, 4-5, 6; Mt 20, 20-2]

Chrétien, es-tu sur quel chemin, sur le chemin des vaines gloires, de l’opprobre ou de l’éternité?

Es-tu sûr que tu es sur le chemin de la vérité, le chemin de Jésus-Christ de Nazareth? L’argent, la maison, le boulot, le mari, la femme, la voiture vont tous finir et périr un jour. Mais l’éternité demeure et demeurera pour toujours. Chers frères et sœurs pourquoi t'acharner sur les  biens de ce monde qui sont éphémères et qui sont finissant? Alors marche dans la vérité et dans la foi pour parvenir à la vie éternelle car le mal que tu fais aujourd’hui te poursuit et te devance même. Le péché des frères de Joseph les a devancés en Egypte. De même, nos péchés, nos crimes nous devancent au jugement. Dieu ne gardera pas silence devant nos fautes car ses pensées ne sont pas les nôtres. Pourquoi alors végéter dans le péché tout en espérant une hypothétique miséricorde?

Que fais-tu alors de ta vie d’aujourd’hui ? Du lundi dernier à ce lundi, soit 8 jours écoulés, quelles bonnes œuvres as-tu produit ? Quelles mauvaises actions as-tu fait ? Durant ces jours, qu’as-tu fait de tes messes journalières, de tes nombreuses prières et supplications à Dieu, c’est pour des  mensonges, des récriminations, des disputes, des rancunes ou pour nuire à autrui alors que chaque jour des gens meurent et bientôt ta vie va finir aussi, cette vie qui est entrain de finir doucement. Nous sommes en pèlerinage sur cette terre comme les israélites, nous n’avons pas assez de temps à faire ici-bas, c’est au ciel que nous allons demeurer longtemps avec Jésus-Christ de Nazareth, celui qui a donné sa vie sur la croix pour nous. Réfléchissons et changeons en même temps nos manières de faire et de vivre pour gagner le royaume des cieux

La miséricorde de Dieu signifie-t-elle que Dieu est complice du mal ? Jamais! Quittons nos péchés pour demeurer dans la miséricorde de Dieu. Quand un pécheur commet le mal et se repent, Dieu lui accorde sa miséricorde mais la réparation doit suivre et est obligatoire. Ce n’est pas parce que notre Dieu est miséricordieux que nous allons végéter dans le péché. Non, non et non, Jésus-Christ est mort sur la croix pour nous, il ne peut plus encore repartir sur la croix une seconde fois, il s’est fait pécheur pour nous sauver. L’Eucharistie qui se fait chaque est un renouvellement de sa passion et une réalité de sa passion. Et pourquoi toujours pécher alors que nous sommes bien conscients du mal que nous commettons? Ce n’est pas parce qu’il est miséricordieux qu’il est complice. Sa miséricorde est pour ceux qui recherchent la perfection et lutte jour et nuit contre le mal. Par sa miséricorde, son intégrité n’est pas compromise et sa sainteté n’est pas entachée. Nous devons fuir le péché. Nous devons quitter les ténèbres pour la lumière et la terre pour le paradis.  "Que ceux qui pleurent, pleurent comme s’ils ne pleurent pas, ceux qui se réjouissent comme s’ils ne se réjouissent pas, ceux qui achètent comme s’ils ne possèdent pas, ceux qui tirent  profit de ce monde comme s’ils n’en profitaient pas vraiment. Car la figure de ce monde passe" (1 Co 7,30-31).

Réfléchissons et ne remettons pas notre conversion à demain car nous ne savons ni le jour ni l’heure où notre Seigneur viendra. Demandons à l’Esprit Saint la force pour y parvenir.

Vidéo de l'enseignement

Continuez à nous suivre sur

Facebook :https://www.facebook.com/awadjidjecite

et
Twitter : https://twitter.com/awadjidjecite