20180519_155304

Prédication de la sixième journée

A voir le thème du jour «Mais vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.» (Actes 1,8) développé parleFrère Pierre et Paul Marie TAKO, Franciscain Chevalier du Cœur Immaculé de Marie, nous pouvons nous poser les questions suivantes : Qui est le Saint Esprit ? Et quelle est la puissance qu’il veut nous donner? Et pourquoi veut-il nous donner cette puissance ? Déjà sachons-le, il nous donne cette puissance pour rendre témoignage à Jésus-Christ de Nazareth qui est venu dans le monde pour détruire les œuvres du diable (Cf 1Jn 3, 8). Le Christ a réussi cette mission grâce à la puissance du Saint-Esprit. Et nous devons croire en la Parole de Dieu car le doute est un grave péché contre Dieu. Rappelons-nous de Pierre à qui Jésus à ordonner de marcher sur la mer. Il a commencé à s’enfoncer dès que le doute s’est installé en lui. Et Saint Padre Pio va nous dire : «Pire insulte qu’on puisse adresser à Dieu, c’est de douter de Lui ». Le doute fait que nous foulons au pied beaucoup de grâces reçues du Saint Esprit. Egalement, le doute bloque la mission du Christ dans notre vie, car Jésus est le Sauveur du corps, de l’âme et de l’esprit. Nous avons tous été créés par la Parole de Dieu. C’est par elle que nous avons la vie et toutes guérisons : Ni herbe ni pommade ne vint les soulager, mais ta Parole, Seigneur, elle qui guérit tout. Par là, tes fils que tu as aimés, Seigneur devaient apprendre que ce n’est pas la production de fruits qui nourrit l’homme, mais bien ta parole qui fait subsister ceux qui croient en toi.  (Sg 16, 12 et 26).  Le dernier verset nous montre également que nous devons croire en la Parole de Dieu, Jésus-Christ de Nazareth qui a versé son sang pour nous tous. Si Dieu n’a pas pu nous refuser son Fils Unique pour le salut de notre âme, que pourra-t-il encore nous refuser ? PLUS RIEN DU TOUT. C’est parce que nous ne connaissons pas l’Esprit Saint que nous avons une vie malheureuse. Car lorsque nous sommes remplis de l’Esprit Saint, tout ce que nous disons, ou demandons s’accomplit comme à  la création avec Dieu le Père (Cf Gn 1). Des trois personnes composant la Sainte Trinité, seul l’Esprit Saint est demeuré avec nous. Puisque, Jésus au moment où il retournait vers son Père dans les cieux, ne voulant pas nous laisser orphelins, a promis qu’il enverra l’Esprit Saint qui nous enseignera toutes choses. Et à la pentecôte, l’Esprit Saint, le Paraclet, le défenseur est descendu sur nous et demeure avec nous. Et aucun passage des écritures bibliques ne nous a parlé de son retour vers les cieux. Pourquoi alors, ne l’invoquons-nous pas dans nos activités quotidiennes ? Le Saint Esprit, était le Maître-Chantier de la création du monde. Et même, il était à l’œuvre lors de la venue de Jésus-Christ dans le monde : Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera-t-il puisque je n’ai pas de relations conjugales ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naitre sera Saint et sera appelé Fils de Dieu (Lc 1, 34-35). Nous pouvons alors, comprendre que le trône sur lequel Jésus était assis dans le sein de Marie était encore L’Esprit Saint. Il est toujours au début de toutes les œuvres accomplies par Dieu le Père. Puisqu’il est lumière, nous avons besoin de lui dans toutes nos initiatives, car Dieu nous a créés à son image et à sa ressemblance (Cf Gn1,26). Et nous devons agir exactement comme Dieu agit. Nous ne devons même pas douter de sa présence à nos côtés, lorsque nous l’invoquons, car il y est bien avant qu’on ne l’invite. Il est toujours avec nous et d’ailleurs, c’est lui qui nous attend à la porte de notre cœur. Plus souvent, nous lui démontrons que nous n’avons pas besoin de lui ; et cela l’attriste. Nous ne pouvons pas, sans lui, adorer Dieu comme il le faut. Alors comme Maman Marie, utilisons le raccourci, en méditant la Parole de Dieu jour et nuit. Et l’Esprit Saint rayonnera puissamment dans notre vie. Pour ce faire, nous devons savoir ce qu’il n’aime pas : Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre, entretenez de droites pensées sur le Seigneur, avec simplicité de cœur, cherchez-le. Car il se laisse trouver par qui ne le tente pas, il se manifeste à qui ne manque pas de foi en lui. (Sg1,1-2). Comprenons donc que, le Saint Esprit se manifeste à ceux qui ne doutent pas de Lui. Le commencement de la sagesse de Dieu en nous, c’est la crainte de Dieu. Et craindre le Seigneur, c’est haïr le mal, tel que révélé dans la Parole de Dieu : Craindre le Seigneur c’est haïr le mal.- L’orgueil, l’arrogance, le chemin du mal et la bouche perverse, je les hais. Je détiens conseil et succès ; à moi l’intelligence, à moi la puissance. (Pr 8,13-14). Tous ces mauvais comportements constituent des blocages, à la venue du Saint Esprit dans notre vie. Nous devons donc nous débarrasser de tout ce qui n’honore pas l’Esprit de Dieu. Et pour savoir ce que nous devons faire de cette puissance que le Seigneur nous donne, lisons : Or, un jour qu’il était en train d’enseigner, il y avait dans l’assistance des Pharisiens et des docteurs de la loi qui étaient venus de tous les villages de Galilée et de Judée ainsi que Jérusalem ; et la puissance du Seigneur était à l’œuvre pour lui faire opérer des guérisons (Lc 5, 17).  Nous voyons à travers ce verset que Jésus a utilisé la puissance du Seigneur, pour guérir, libérer les captifs, donner aux aveugles la vue.

Cher(e)s frères et sœurs, c’est donc la même chose que le Seigneur nous demande à nous aussi en nous donnant cette puissance. Et la puissance que Dieu nous donne aujourd’hui agit sur deux volets : premièrement, il nous donne la force intérieure pour nous aider à aimer (Jn 13, 34-35), et à pardonner. Et ensuite, il constitue notre manteau spirituel car nous n’avons pas à combattre les êtres humains, mais l’esprit malin (Cf Ep 6, 12). Ainsi, le monde invisible ne nous voit plus, mais plutôt, il voit Dieu Esprit Saint qui est créateur et lumière afin que le combat devienne désormais Puissance contre puissance, Force contre force, Parole contre parole ; tout comme avec Jésus, lors de la tentation au désert (Mt 4,1-11). Cette Puissance nous donne la force de défendre, de témoigner de la vérité qu’est le Christ partout où besoin sera. Elle fait également de nous, des guerriers vaillants invincibles à la suite du Christ qui, nous baptise lui-même, dans le Saint Esprit. Désormais, nous sommes des témoins du Christ, tout comme les apôtres, défendant le Christ contre vents et marrées, dans une parfaite joie. Tout comme Pierre, le Seigneur fait de nous des pêcheurs d’hommes, de véritables témoins et libérateurs, pour nos frères et sœurs dans les siècles des siècles.

Que l’Esprit Saint lui-même, continue de nous enseigner tel que révélé dans 1Jn2,27 ; dans notre soif de le connaitre davantage………… Amen

Passages bibliques à méditer :

  • Méditons Sagesse 1 (tout le chapitre), Siracide 1 et 2 (pour en savoir davantage sur la crainte de Dieu)  et tous les passages bibliques cités au cours de cet enseignement.

NB : Les versets bibliques sont tirés de la Bible version TOB

Continuez à nous suivre sur

Facebook :https://www.facebook.com/awadjidjecite

et
Twitter : https://twitter.com/awadjidjecite